Document Type

Case Study

Publication Date

2013

Abstract

Il est crucial d’investir dans les adolescentes du monde en développement, où une proportion déjà importante et grandissante de la population tombe dans la catégorie des moins de 24 ans. La recherche a démontré que les défis posés aux filles sont particulièrement lourds aux alentours de la puberté, qu’il s’agisse de l’exclusion des espaces publics (et du manque de sécurité dans ceux accessibles), de la perte du réseau de pairs, de la déscolarisation, de la pression du mariage ou de liaisons comme stratégies de subsistance, ou encore de l’intériorisation de normes de genre préjudiciables. Les investissements consentis doivent l’être aux moments critiques de la jeune adolescence. Si les responsables politiques et les spécialistes professionnels du développement reconnaissent la nécessité d’investissements au profit des filles les plus pauvres des communautés les plus démunies suffisamment tôt pour faire une différence, on en sait moins sur le comment atteindre ces filles. Cette étude de cas vise à démontrer les étapes à suivre pour la conception, la mise en œuvre et l’évaluation d’une intervention factuelle ciblée au profit d'un sous-groupe d’adolescentes vulnérables. Tirant parti d’un exemple d’initiative de recherche et d’intervention du Population Council à l’intention des adolescentes migrantes employées de maison au Burkina Faso urbain—le programme Filles Éveillées —nous illustrons ici un processus reproduisible dans d’autres contextes, avec d’autres sous-groupes vulnérables de filles adolescentes.

---

Investing in adolescent girls is crucial in the developing world where a large and growing proportion of the population is under the age of 24. Research has demonstrated that adolescent girls face serious challenges around the time of puberty including withdrawal from (and lack of safety in) public spaces, loss of peers, leaving school, pressure for marriage or liaisons as livelihood strategies, and internalization of harmful gender norms. Investments need to be made at critical moments in early adolescence. While policymakers and development professionals have acknowledged the need to make investments in the poorest girls in the poorest communities early enough to make a difference, less is known about how to go about reaching them. This case study demonstrates the steps involved in designing, implementing, and evaluating a targeted, evidence-based intervention for a vulnerable subgroup of adolescent girls. Drawing upon an example of a Population Council research and intervention initiative for migrant adolescent girls in domestic service in urban Burkina Faso—known as Filles Éveillées (Girls Awakened)—we illustrate a process that can be replicated in other settings with other vulnerable subgroups of adolescent girls.

DOI

10.31899/pgy12.1060

Language

French

Project

Filles Eveillées (“Girls Awakened”)

Share

COinS