Document Type

Brief

Publication Date

2011

Abstract

Près d'un milliard de personnes vivent dans des implantations urbaines sauvages et informelles, à savoir des «bidonvilles». Au Kenya, 60% des quelques 3 millions d’habitants de Nairobi vivent dans des taudis caractérisés par des niveaux élevés de pauvreté et de VIH. Kibera est le plus grand de ces bidonvilles. La vie est particulièrement dangereuse pour les adolescentes dans les bidonvilles, car elles font leur transition vers l'âge adulte. Les filles sont davantage susceptibles que les garçons du même âge d'être infectées par le VIH, et l'initiation sexuelle des jeunes filles se produit souvent dans le contexte de violence et de coercition. La pauvreté est la force motrice de toutes ces vulnérabilités et de bien d'autres. Comme décrit dans Promouvoir des transitions vers l'âge adulte: Saines, sûres et productives N° 29, le Population Council conçoit des interventions pour étendre les espaces sécurisés et à créer des ressources sociales, économiques et sanitaires en faveur des adolescentes qui vivent dans les bidonvilles au Kenya. En collaboration avec deux institutions financières partenaires, le Population Council a développé un compte d'épargne qui apporte aux filles un service financier spécifiquement adapté à leurs besoins au sein d'un modèle de programme qui élargit l'accès à des espaces sécurisés, renforce les réseaux sociaux des filles et fournit une éducation financière et sanitaire de base.

---

Almost 1 billion people around the globe live in urban informal settlements, or “slums.” In Kenya, 60 percent of Nairobi’s nearly 3 million inhabitants live in slum areas characterized by high levels of poverty and HIV. Kibera is the largest of these slums. Life is particularly perilous for adolescent girls in slums, as they make their transition to adulthood. Girls are several times more likely than their male age-mates to become infected with HIV, and sexual initiation for girls often occurs in the context of violence and coercion. Poverty is a driving force behind these and other vulnerabilities. As described in Promoting Healthy, Safe, and Productive Transitions to Adulthood Brief No. 29, the Population Council is designing interventions to expand safe spaces and build social, health, and economic assets for adolescent girls in Kenya’s urban slums. Working with two financial institution partners, the Council has developed a savings account that provides girls with a financial service specifically suited to their needs within a program model that expands access to safe spaces, strengthens social networks, and provides financial education and basic health education.

DOI

10.31899/pgy12.1089

Language

French

Comments

Also available in English

Share

COinS