Document Type

Brief

Publication Date

2011

Abstract

L'Éthiopie affiche des taux extrêmement élevés de mariage d'enfants et une épidémie de VIH qui touche les femmes de façon disproportionnée. Dans la région rurale d'Amhara, 50% des filles sont mariées avant l’âge de 15 ans et plus de 80% sont mariées avant l’âge de 18 ans. Les chercheurs ont réalisé une enquête auprès de plus de 1800 adolescentes dans la région d'Amhara. Sur la base des conclusions, en 2004, le Bureau Régional de la Jeunesse et des Sports d'Amhara et le Population Council ont créé le projet Berhane Hewan («Light for Eve»). L'objectif de Berhane Hewan est la mise en place de systèmes efficaces pour protéger les filles à risque de mariage précoce et soutenir les adolescentes qui sont déjà mariées. Entre 2004 et 2006, une intervention quasi-expérimentale a été menée par le Population Council dans la région rurale d'Amhara dans le but de comparer les résultats entre les filles vivant dans la zone du programme et de témoin. Comme décrit dans Promouvoir des transitions vers l'âge adulte: Saines, sûres et productives N° 20, une évaluation de l'intervention a fourni des preuves que le mariage précoce peut être évité grâce à un programme qui aborde simultanément les facteurs économiques et sociaux qui favorisent le mariage précoce et qui augmente le nombre de filles qui ont l'accès à la scolarité.

---

Ethiopia has extremely high rates of child marriage and an HIV epidemic that disproportionately affects females. In the rural Amhara region, 50 percent of girls are married by age 15 and 80 percent are married by age 18. Researchers conducted a survey of more than 1,800 adolescents in the Amhara Region. Based on the findings, in 2004 the Amhara Regional Bureau of Youth and Sports and the Population Council created the Berhane Hewan (“Light for Eve”) project. Berhane Hewan’s goal is to establish effective mechanisms to protect girls at risk of early marriage and to support adolescent girls who are already married. Between 2004 and 2006, a quasi-experimental intervention was conducted by the Council in the rural Amhara region to compare outcomes between girls living in the program and control areas. As described in Promoting Healthy, Safe, and Productive Transitions to Adulthood Brief No. 20, an evaluation of the intervention provided evidence that early marriage can be prevented through a program that simultaneously addresses the economic and social factors that promote early marriage and increases girls’ access to schooling.

DOI

10.31899/pgy12.1079

Language

French

Comments

Also available in English

Project

Building an Evidence Base to Delay Marriage in Sub-Saharan Africa; Berhane Hewan

Share

COinS