Document Type

Brief

Publication Date

2011

Abstract

Le mariage précoce se produit fréquemment dans les zones rurales du Burkina Faso et limite la capacité des filles à terminer leur scolarité et à réaliser leur potentiel. Une fois mariées, les filles ont tendance à être moins libres de leurs mouvements et ont des réseaux sociaux limités par rapport aux filles célibataires, et les filles mariées devraient commencer à avoir des enfants presque immédiatement. Compte tenu de leur jeune âge, les adolescentes enceintes peuvent courent également risque de souffrir de complications pendant l'accouchement. Malgré le nombre important de jeunes filles mariées et des filles à risque de mariage précoce dans les zones rurales du Burkina Faso, peu de programmes abordent directement avec les filles et les dirigeants communautaires. En outre, le pays manque de services adaptés à leurs besoins. Sachant que les services de santé sont concentrés dans les zones urbaines, les distances à parcourir pour se rendre au centre de santé le plus proche représentent un obstacle de taille pour les filles qui vivent dans les zones rurales. Même si un centre de santé est accessible, les filles et les jeunes femmes doivent obtenir la permission de leur mari ou du chef de familler pour s’y rendre. Promouvoir des transitions vers l'âge adulte: Saines, sûres et productives N° 9 décrit les recherches menées par le Population Council pour mieux comprendre les besoins et les expériences des filles à risque de mariage précoce et des filles mariées au Burkina Faso.

---

Early marriage occurs frequently in rural areas of Burkina Faso and curtails girls' ability to complete their education and fulfill their potential. Once married, girls tend to be less mobile and have limited social networks compared to unmarried girls, and married girls are expected to begin childbearing almost immediately. Given their young age, pregnant adolescents may be at risk of complications during childbirth. Despite the large number of married girls and girls at risk of early marriage in Burkina Faso’s rural areas, few programs address the issue of early marriage directly. Furthermore, the country lacks services tailored to their needs. With health services concentrated in urban areas, the distance to the nearest health center is a serious obstacle for girls in rural areas. Even if a health center is accessible, girls and young women must obtain permission from their husband or other gatekeeper to visit it. Promoting Healthy, Safe, and Productive Transitions to Adulthood Brief No. 9 describes research conducted by the Population Council to better understand the needs and experiences of girls at risk of early marriage and of married girls in Burkina Faso.

DOI

10.31899/pgy12.1074

Language

French

Comments

Also available in English

Project

Eliminating Child Marriage in Burkina Faso: A Plan for Protection, Empowerment, and Community Action

Share

COinS